Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

12 mars 2014

L’amour pour contrer la peur

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 31 min

Je parlais dans l’article précédent du fait que la peur était à l’opposée de l’amour. Une anecdote tirée d’une très ancienne lecture me revient en tête, mais je ne sais plus du tout d’où je l’ai tirée : de Stephen Covey ? De John Gray ?… Trou de mémoire total.

Mais tant pis pour la référence, voici l’anecdote qui m’a marquée (et influencée) depuis des années :

Dans ce livre, l’auteur raconte une attaque de bandits qui séquestrent une famille dans leur propre voiture. Je ne sais plus si l’auteur parle de lui-même ou de quelqu’un d’autre, mais le contexte est là : une famille, enfants et parents, se retrouvent à l’arrière de leur propre voiture, avec des ravisseurs armés.

Dans mes souvenirs, la famille ressent une angoisse terrible car ce genre d’attaque se finit en tuerie (dans leur pays, à cette époque, encore une fois j’ai totalement oublié de quel pays et quelle époque on parle).

Jusque là, rien d’exceptionnel : face à une situation stressante, réaction par la peur…

Mais la suite diffère des schémas habituels et le comportement de la famille me fascine : partant de je ne sais plus quel principe, les membres de la famille kidnappée décident de se comporter avec leurs ravisseurs comme si ces derniers étaient des invités, des amis !…

Et les voilà en train de leur chanter des chansons pendant le trajet !…

Tout en ignorant totalement quel sera leur sort…

Ou plutôt, en sachant pertinemment que dans les précédents cas de kidnapping comme le leur, chaque individu avait été assassiné !…

Bien évidemment, s’ils ont témoigné par la suite, vous vous doutez bien qu’ils ont eu finalement la vie sauve, mais d’après ce que j’en ai retenu, l’un des ravisseurs a fait une remarque du genre « Laisse, ils sont sympas ». Sous-entendu : normalement on aurait dû les éliminer mais là ils sont sympas alors on leur laisse la vie sauve.

A mes yeux, même si on ne peut pas dire non plus que cette famille s’est mise à « aimer » les ravisseurs, c’est tout de même un exemple illustrant comment l’amour peut « soigner » la peur car en décidant d’avoir un comportement chaleureux, les membres de la famille ont éloigné leur peur… et adouci les bandits.

J’imagine que c’est probablement ce qu’on entend par « syndrome de Stockholm » ?

Un mécanisme de défense nous poussant à « aimer » notre kidnappeur pour survivre ?…

Peut-être…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La peur, le contraire de l’amour

Un article où je cite Stephen Covey

Un autre article où je cite Stephen Covey

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 300 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

Une réponse à “L’amour pour contrer la peur”

  1. 010446g dit :

    C’est l’histoie vraie d’une fille qui arrivant tard de son train, se sent suivie de plus en plus près pa un individu louche…
    Elle frappe à une porte, pas de réponse, elle continue, elle est suivie de plus en plus près.
    Se retournant, elle regarde son poursuivant droit dans les yeux et déclare calmement: »d’accord, mais en douceur » L’autre qui se repaissait de la peur créée par ses agissements est repartie en lui laissant la paix.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Pauvre petit

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe