Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

1 mars 2014

Un humour déplaisant

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 28 min

Certains disent qu’on peut rire de tout.

Peut-être.

Mais peut-être que parfois certains humours blessent plus qu’ils ne font rire.

Peut-être que ces humoristes-là n’ont pas assez vécu, assez souffert pour oser rire de tout. Je ne suis pas sûre qu’on puisse rire des camps de concentration quand on y a séjourné… Mais passons, ce n’est pas l’objet de mon article…

Aujourd’hui, plus qu’apprendre à « être heureux », je veux parler d’éviter les souffrances inutiles…

Or l’humour en fait partie.

Personnellement j’adore rire et j’ai moi-même, paraît-il, beaucoup d’humour. Mais certaines sortes d’humour ne me font pas rire. Pourtant je suis bon public, j’aime rire des situations, j’aime l’humour noir, et je sais rire de moi aussi.

Mais parfois, je trouve mes interlocuteurs pas drôles du tout.

Principalement quand ils se moquent cruellement d’Autrui. Et aussi « l’humour de bureau », source de plus de tensions et de ressentiments que de cohésion d’équipe. Vous savez, les petites phrases en apparence anodines du type : « Tu as pris ton après-midi (de congé) ? » quand exceptionnellement un membre de l’équipe quitte le travail plus tôt.

Ou encore, les « Chut, chut, il/elle arrive… » quand un tiers vous rejoint pour la pause café… Assez fort pour qu’il ou elle entende, quand bien même on ne parlait pas du tout d’un thème l’intéressant… Cela se veut drôle mais à mon sens cela ne l’est pas du tout. Parce que même si vous précisez au nouveau venu que « c’était une blague, nous ne disions rien de particulier », vous activez sa paranoïa avec ce comportement.

Seul, de retour chez lui, des pensées négatives pourraient le hanter : « Mais pourquoi a-t-il dit cela ? Pourquoi ils parlaient tous les deux ? Pourquoi ils ont changé de sujet à mon arrivée ? »

Le monde du travail est suffisamment violent comme cela, pas la peine d’en rajouter avec des petites remarques pas vraiment drôles.

Autre exemple vécu récemment :

« Ah, tiens, je te présente Machin, c’est le chef de tel service, tu sais, ceux que tu traites toujours de c… »

Et même si vous ne traitez pas du tout les membres de ce service de c… et que vous le précisez de suite à Machin en le saluant, le mal est fait. Vous êtes perçu(e) malgré vous comme une personne désagréable et négative…

Mais surtout, surtout… le pauvre type qui a cru faire de l’humour… baisse dans votre estime.

Car n’oubliez pas : lancez de la boue salit toujours la main qui la lance.

Amicalement,

Joy

PS : si c’est vous qui avez été victime de cet humour stupide : rien ne vous empêche d’expliquer le respect et la politesse à votre interlocuteur. Cela lui servira pour le reste de sa vie. ;-)

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Rire de soi au lieu de rire d’autrui

Ceux qui font rire aux dépens d’autrui

Offrir des roses et lancer de la boue

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 300 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe