Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

20 janvier 2014

En quoi mon imperfection me facilite la vie…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 55 min

Je ne suis pas parfaite.

(Je sais, je sais, cela surprendra certains lecteurs mais je me dois de vous dire la vérité donc voici : je ne suis pas parfaite… (rires))

Donc, je ne suis pas parfaite, comme chacun d’entre nous qui sommes sur cette Terre, mais j’ai un avantage sur nombre d’entre nous : je le sais. Oui, je sais que je ne suis pas parfaite, j’en suis consciente. Je suis consciente d’être imparfaite, c’est d’ailleurs pourquoi je cherche sans cesse à m’améliorer.

Et comme je suis imparfaite, je fais des erreurs. ;-)

Ce qui est important de souligner ici, c’est que, ayant conscience d’être imparfaite, je ne me focalise pas sur mes erreurs. Je les accepte, je me pardonne de les avoir faites… et je passe à autre chose… (tout en essayant de ne pas reproduire les dites erreurs).

Autrement dit, histoire d’utiliser les gros mots : je ne culpabilise pas.

En effet, pourquoi culpabiliser puisque je sais que je suis imparfaite ?

Attention, je ne signifie pas par là que je fais « exprès » des erreurs ou que je laisse parler ma paresse sous le prétexte d’être imparfaite. Aucunement. Je dis juste que j’essaie de faire de mon mieux, et si je me plante, hé bien tant pis, je me suis trompée. Je corrige si je peux et je passe à autre chose.

Je ne culpabilise pas. Je ne perds pas de temps et d’énergie à culpabiliser.

Ce qui est amusant d’ailleurs quand on ne culpabilise pas et qu’on l’affirme haut et fort, c’est le regard que les Autres posent sur vous. Certains m’envient… et je fais peur aux autres !…

Pourquoi ?

Parce que, dans la croyance judéo-chrétienne populaire (du moins c’est mon analyse), la culpabilité empêche de « faire le mal »…

Et donc certaines personnes s’imaginent que, sans culpabilité pour me servir de garde-fou, je peux agir avec méchanceté sans aucun remord.

L’erreur se situe là : c’est l’inverse qu’il faut comprendre. Je n’ai pas de remords car je ne fais jamais de mal intentionnellement. Mais, comme tout le monde, il m’arrive de faire du tort à Autrui malgré moi, parfois même alors que mes intentions étaient pures. Comme le dit l’adage : l’Enfer est pavé de bonnes intentions.

Quand cela arrive, j’essaie de réparer les dommages causés, au besoin je présente des excuses autour de moi… puis je passe à autre chose en essayant de retenir la leçon. Et c’est tout.

Je ne me flagelle pas pendant des jours en m’accusant d’avoir fait ceci ou de ne pas avoir fait cela. C’est du passé. On ne pleure pas sur du lait renversé.

Zéro culpabilité !

Le rêve, n’est-ce pas ? ;-)

Et tout cela pourquoi ? Parce que je n’ai pas l’orgueil de me croire parfaite… :-)

Et vous, comment gérez-vous la culpabilité ? :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Comment gérer le stress ?

Comment augmenter son « énergie aimante » ?

Le secret du bonheur : une bonne estime de soi

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 300 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

 

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe