Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 juillet 2013

Les enfants, ces philosophes de la joie

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 10 min

Je poursuis la lecture de mon vieux magazine « Psychologies » de novembre 2006…

Quelques pages sont consacrées au philosophe Suisse Alexandre Jollien. En lisant ses propos, je regrette de ne pas encore avoir eu le plaisir de lire des livres de sa plume, ce monsieur semble intéressant…

Une des expressions utilisées me plaît : la philosophie de la joie.

Il évoque les enfants qui « sont dans la joie naturellement » et regrette que les adultes, y compris les philosophes, ne sachent pas les imiter.

Sa remarque me laisse songeuse…

Est-ce pour cette raison qu’autant d’adultes adorent la compagnie des enfants ? Parce qu’ils sont naturellement joyeux ?

Et est-ce pour cette même raison que souvent le courant entre les enfants et moi passe bien ? Parce que je m’amuse autant qu’eux et que j’utilise mes compétences d’adulte pour inventer des jeux pour eux et pour susciter de l’enthousiasme ?

Et de fait , certains de mes plus beaux souvenirs ont un lien avec les enfants. Que ce soit des « batailles de chatouilles » sur un lit ou sur le sol, à laisser des bambins m’escalader sur le dos et gazouiller de joie, que ce soit des éclaboussures sur le rivage, entre le cri des mouettes et les rires des enfants, ou encore des « constructions » de cabane au fond du jardin, armés d’un vieil étendoir à linge, d’un vieux drap et d’une joie communicative…

Oui, Alexandre Jollien a infiniment raison et son expression est belle : « les enfants sont dans la joie naturellement ». Car ils sont dans le présent, ils ne se préoccupent pas du futur et ne pensent plus au passé. Et combien ils ont raison !… :-)

Je ne crois pas que les enfants soient « à la recherche du bonheur ». C’est une préoccupation d’adulte et d’adolescent. Un enfant vit. Un enfant agit. Un enfant joue. Il n’a pas le temps de s’interroger. N’est-ce pas finalement la plus belle philosophie ?

Sans jugement de la part des adultes qui l’entourent, un enfant ne sera pas bloqué par « la page blanche » ni par la crainte de « ne pas être à la hauteur ». S’il veut dessiner, il dessinera, et il sera tout simplement dans la joie de créer, dans la joie de dessiner.

N’est-ce pas un bonheur simple que nous pouvons leur envier ? Pour une fois, c’est à nous, les adultes, de les imiter… ;-)

Amicalement,

Joy

Cet article vous a plu ? Alors prenez le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google…

Et si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, je vous conseille :

Se moquer du qu’en dira-t-on…

Le filtre de nos interprétations

L’art de ne pas rendre sa vie amère (1)

Mais vous pouvez aussi cliquer sur le calendrier ou les autres outils de droite pour rechercher d’autres articles de votre choix. :-)

Et si vous souhaitez laisser un commentaire amical, c’est juste en dessous. :-)

Et n’oubliez pas de vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles.

Sinon, vous pouvez toujours taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe