Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

19 juin 2013

Eviter les remarques stupides au travail pour le bien-être de tous

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 00 min

Urgence au travail. Gérard peut débloquer la situation en moins de deux minutes. Mais Gérard n’est pas disponible. Il est « en réunion ».

Dilemme. Que faire ?…

Le bien-être de nos clients (après tout, ce sont eux qui paient et nous font vivre) me paraît plus important. Je toque à la porte et dérange la réunion.

« Excusez-moi. Gérard, je peux te voir deux secondes ? »

Gérard se lève et s’apprête à me rejoindre. Pendant ce temps, le maître de réunion me regarde et compte : « Un… deux… Les deux secondes sont passées ». Son visage n’est pas souriant, son ton de voix non plus.

Cette blague idiote m’agace. Je lui rétorque que cela ne compte pas car Gérard n’est pas encore venu me voir.

Et, de fait, je ne le dérange que le temps de lui poser une question et d’en obtenir la réponse immédiate. La situation est débloquée, les clients seront satisfaits. Gérard est retourné à sa réunion.

Pourtant, la remarque stupide du maître de cérémonie me trotte dans la tête.

Oui, je sais combien il est désagréable d’être dérangé en réunion. Mais je sais aussi que parfois c’est nécessaire. Et là c’était le cas.

A quoi rime de faire des remarques désagréables aux personnes qui nous entourent ?…

Une blague ? Ce n’était pas vraiment drôle, plutôt agressif.

Mis à part gêner l’autre, voire s’en faire un ennemi, à quoi cela sert ?…

De la même façon, à quoi servent les « blagues » comme « Tiens, t’as pris ton après-midi ? » quand un collègue quitte le travail exceptionnellement plus tôt que d’habitude ?…

Ce n’est pas drôle et c’est même plutôt vexant. Il suffirait même que vous ayez un manager avec une tendance à généraliser pour, en pointant du doigt cet horaire exceptionnel, faire du tort à votre collègue.

Et encore une fois, vous vous gagnez un ennemi !…

Est-ce vraiment votre objectif ?

Non, je ne crois pas. Du moins pas si vous souhaitez être heureux. Le bonheur passe par le bonheur des autres. Il faut être heureux soi pour pouvoir rendre les autres heureux, mais se faire délibérément des ennemis n’aidera personne.

Alors, par pitié, la prochaine fois que vous vous sentez sur le point de faire une petite remarque de ce type… abstenez-vous. ;-)

Le bonheur au travail commence par notre propre capacité… à ne pas faire de mal.

Amicalement,

Joy

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe