Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

18 mai 2013

Se moquer du qu’en dira-t-on, quel bonheur !

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 22 h 04 min

« La petite Mu »…

Ce personnage inventé par la finlandaise Tove Jansson dans la série de « Moumine le Troll » me fascine. Cette petite fille, également surnommée « Jolimi » dans les dessins animés, demeure à mes yeux un modèle de liberté.

Elle incarne celui qui ose. Celui qui va de l’avant, qui avance sans s’interroger sur ce que pourront en penser les autres.

Le héros, Moumine, s’interroge parfois à son sujet et il est facile d’y deviner une certaine pointe de jalousie. D’où cet extrait :

« Comment fait-elle ? pensa Moumine. Elle entreprend ce qui lui chante et personne ne s’y oppose. Elle le fait, tout simplement. »

Elle le fait, tout simplement.

C’est peut-être cela le secret d’ailleurs. Agir sans se soucier de ce qu’en penseront les autres.

Rares sont ceux qui s’autorisent à faire ce qu’ils ont envie de faire quand ils ont envie de faire.

Bien entendu, je ne parle pas ici d’anarchie. J’évoque juste ceux qui vivent librement. Et pourtant, même si nous les jalousons parfois, ils nous fascinent.

« Il est libre Max »… Une chanson d’Hervé Cristiani qui fait rêver. Petit rappel sur les paroles :

« Il vit cent vies sans s’occuper des grimaces

Que font autour de lui les poissons dans la nasse »

Encore une fois, le protagoniste se moque de ce que peuvent dire et faire Autrui.

Combien de nos gestes, de nos craintes, de nos freins mentaux proviennent de ce que nous imaginons des Autres ?

  • « Il faut que ne laisse pas traîner de lingerie s’il y a des gens autour »
  • « Il faut toujours proposer du vin à table quand on a des invités »
  • « Il faut s’habiller pour prendre le petit déjeuner, même en vacances. »
  • « Que vont penser de moi les voisins si je vais leur réclamer un peu de lait ? »
  • « Quelle image de moi vont avoir mes collègues si je parle en public ? »
  • « Il faut absolument que mes enfants soient parfaits quand il y a des invités. »

Oui, vraiment, grand nombre d’entre nous sommes paralysés par le « qu’en dira-t-on ? »

A cause de cette peur qui ne nous lâche pas, nous n’osons pas. Nous n’osons pas sortir de notre trou, nous n’osons pas nous inscrire dans un club de sport ou de philatélie, nous n’osons pas faire quelque chose que, peut-être, les autres réprouvent.

Et pourtant, quel bonheur absolu de jouir de cette liberté d’agir comme bon nous semble, sans tenir compte d’Autrui.

Et puis qui nous dit qu’Autrui nous jugerait négativement ?

Et surtout, peut-être qu’Autrui nous envie et aimerait nous imiter…

Si cela se trouve, nous allons le libérer à son tour et il se permettra également d’être plus libre et plus heureux…

Sans tomber dans la démesure, osons peu à peu nous libérer du carcan que représente le regard des autres.

Nous avons tous tellement de bonheurs à y gagner… :-)

Amicalement,

Joy

 

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe