Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

11 mai 2013

La rage et le chien

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 6 h 30 min

Je viens de passer plusieurs jours en compagnie de personnes à la fois amusantes et sympathiques… mais aussi un peu déprimantes quand à leur vision de la vie.

Bon, évidemment, ils ont relativement raison : c’est la crise, il n’y a plus beaucoup de travail et patati et patata…

Mais, en filtrant leur discours, j’ai surtout repéré un élément particulier : le choc singulier ressenti par les personnes qui se retrouvaient, au sein de leur travail, propulsées d’un coup du piédestal « Meilleur employé du mois (ou de l’année voire du siècle) » à « incompétent insuffisant mais ô mon Dieu pourquoi l’a-t-on embauché un jour celui-là ? »…

Et, de fait, c’est malheureusement assez fréquent que, du jour au lendemain, et surtout dans le monde du travail, un individu dont les compétences étaient valorisées jusqu’alors se retrouve dans le collimateur (parce qu’il est trop bien payé, parce que son look ne plaît pas, parce que le nouveau chef trouve qu’il a une sale tête…).

C’est triste, c’est injuste, mais c’est comme cela.

Si cela vous arrive, que cela ne vous empêche pas de vous battre et vous défendre pour votre bonne cause. Mais surtout, gardez confiance en vous.

C’est le plus important : conserver la confiance en soi.

Oui, je sais, c’est dur de s’entendre dire qu’on est bon pour la casse, qu’on n’a pas les compétences ni l’intelligence suffisante pour les obtenir un jour.

Et je sais que c’est d’autant plus dur si vous étiez habituez à être dorloté(e), chouchouté(e) par votre patron.

Mais c’est ainsi : si vous voulez abattre votre chien, vous dîtes qu’il a la rage.

Non pas que je veuille vous comparer à un chien, mais la citation me plaît par son exactitude.

Et cela s’applique à tous les pans de votre vie. Dans la vie sentimentale également. D’où cet amoureux pour qui j’étais sublime et merveilleuse depuis 3 ans et demi et qui s’est réveillé un jour en me demandant si, franchement, je n’avais jamais songé à la chirurgie esthétique parce que, réellement, il n’est pas possible de vivre avec un nez pareil. (rires)

Que voulez-vous faire dans ces cas-là ?

Pas grand chose. Si c’est un soit-disant amoureux, vous pouvez le tancer vertement jusqu’à ce qu’il s’excuse platement et s’il recommence ce genre de remarques, lui montrer la porte de sortie et aller vous trouver un autre partenaire plus intelligent et plus amoureux. (rires)

Et si c’est un patron, faites ce que vous avez à faire mais surtout, surtout : gardez confiance en vous. Racontez vos soucis à des personnes de confiance, à vos amis, à vos proches. Au besoin, allez dans la rue et parlez-en aux petits vieux assis sur les bancs. Qu’importe mais racontez votre chagrin jusqu’à ce qu’il s’épuise. Et gardez toute confiance en vous.

Rappelez-vous : quiconque veut abattre son chien dit qu’il a la rage.

Et vous, si vous ignorez pourquoi soudain on veut vous abattre, vous savez bien que vous n’avez pas la rage.

Et que vous n’êtes pas un chien d’ailleurs… (rires)

Amicalement,

Joy

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe