Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

9 avril 2013

S’ouvrir au monde pour son propre bien…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 8 h 17 min

Égoïstement, je m’intéresse aux autres.

Je dis bien : égoïstement.

Parce que m’ouvrir au monde extérieur, écouter les aventures d’Autrui et connaître les cultures différentes de la mienne me fait du bien.

Comment ?

Tout simplement en me permettant d’atténuer certains de mes jugements qui pourraient être négatifs sinon.

Sans avoir de religion, j’ai été éduquée dans une culture judéo-chrétienne. C’est ainsi, c’est le pays où je suis née, où mes parents sont nés, qui est fait de la sorte : judéo-chrétien. Avec une telle culture, on supposera que la nudité est péché et que le plaisir sexuel est malsain.

Et pourtant, dans d’autres cultures, être nu est « normal », et il est sain d’avoir une vie sexuelle épanouie.

Moi dont la famille, Dieu merci (j’adore cette expression, moi qui vis sans Dieux (rires)) est ouverte d’esprit, je suis atterrée quand je discute avec des amies terrorisées à l’idée de ne pas être mariées avant un certain âge (comme si le mariage rimait forcément avec épanouissement) ou, pire, d’avoir des enfants sans être mariées…

S’ouvrir aux autres, aux autres cultures, c’est obtenir facilement d’autres idées, parfois bonnes, parfois amusantes. Cela passe par la cohabitation (Pas mal, cette astuce de mettre les bouteilles d’huile sur des feuilles essuie-tout pour éviter de tout salir si elles gouttent), les voyages ou les livres ou les émissions sur les voyages (Ah oui, dans ces pays-là, le bus passe une fois par semaine ? Finalement je suis pas mal lotie avec mes 3 bus quotidiens…) (Ah oui, le code de la route, c’est une belle invention finalement…) ou encore, les discussions avec Autrui, surtout si Autrui est différent de vous (Effectivement, je n’avais jamais compris que vivre dans un village, ça impliquait aussi de ne pas pouvoir choisir son épicerie ou son médecin…).

S’ouvrir aux autres, c’est aussi pouvoir se comparer à eux, comparer nos expériences. Comme je le disais récemment à un collègue sur le ton de la plaisanterie : « Vas-y, raconte-moi tes malheurs, j’adore écouter les malheurs des autres, cela me permet de voir combien ma vie est belle en comparaison ! » ;-)

Et n’oublions pas également que s’ouvrir aux autres, cela passe par lire des biographies et glaner des expériences intéressantes et pouvoir éviter certains pièges…

Alors oui, j’adore m’ouvrir sur le monde… par égoïsme.

Et je l’assume ! (rires)

Amicalement,

Joy

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe