Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 28 mars 2013

28 mars 2013

Les absents et les présents

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 16 h 48 min

Je constate avec plaisir qu’avec les années, je deviens plus sage.

Ou moins bête, c’est selon. ;-)

Sur ce point par exemple, je me suis assagie : les invités à une fête que j’organise. Qui n’a jamais entendu parler de la fameuse théorie sur le verre à moitié plein ou à moitié vide ?… Élémentaire mon cher Watson, me direz-vous. Celui ne voit que la moitié vide, honni soit-il, n’est qu’un vilain pessimiste, tandis que le bienheureux qui voit surtout le liquide restant est un optimiste, un leader né, etc etc.

Bon, j’avoue, j’exagère un peu (beaucoup) mais c’est parfois l’impression que j’ai en écoutant les personnes qui fanfaronnent au sujet de cette théorie du verre à moitié vide ou plein. Et si je suis la première convaincue qu’être optimiste est merveilleux, je pense aussi que ce n’est pas évident d’être « né optimiste » et qu’il faut parfois un long travail sur soi pour réussir à le devenir. Ou à devenir moins pessimiste, selon votre point de départ. ;-)

Bref, tout cela pour dire que, dans le même ordre d’idée, quand, il y a 15 ans, j’organisais une fête, j’avais tendance à regarder « qui manquait » au lieu de me concentrer sur « qui est venu ».

Un peu comme l’excellente anecdote rapportée par Stephen Covey (je crois) au sujet des personnes qui se déplacent pour vous parler et celles qui se contentent de prendre leur téléphone pour vous parler : si vous décrochez votre téléphone pour répondre à Albert pendant que vous êtes avec Bernard qui s’est déplacé pour vous voir, vous faite du tort à ce dernier. Et la prochaine fois, il se contentera de vous téléphoner au lieu de venir jusqu’à chez vous.

Il y a des années, je raisonnais de la même façon : bêtement, plutôt que de profiter entièrement, passionnément, de mes invités présents, je gardais dans un coin de ma mémoire qui n’était pas venu, qui n’avait pas répondu à mon invitation, qui avait répondu « oui » pour se décommander la veille, le jour-même ou qui n’était pas venu malgré une réponse positive.

Maintenant, et c’est là que je me trouve plus sage, je profite de la présence de mes invités physiquement présents. Et je ne pense plus du tout à qui a répondu, pas répondu, venu, pas venu. Qu’importe ? Viendra qui voudra. Et même si c’est plus poli de me répondre dans les temps afin que je puisse m’organiser au niveau des provisions, je reste plus zen. J’ai la sagesse de comprendre que la vie est parfois trop remplie pour qu’on répondre aux invitations, et je ne calcule plus l’amitié qu’on me porte à la présence de mes amis.

Peut-être que de nombreux conflits familiaux seraient épargnés si le monde entier faisait pareil ?

Sans ressentiment parce que « Tante Violette n’est pas venu à l’anniversaire de William mais elle est venue au mariage de Théobert et Dominique »… ;-)

Quoiqu’il en soit, je suis fière de moi : j’ai progressé, et je suis aujourd’hui capable d’apprécier la présence de mes invités… et également ceux qui n’ont pas pu venir à ma fiesta mais que je reverrai avec plaisir une autre fois. :-)

Amicalement,

Joy

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe