Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 14 mars 2013

14 mars 2013

Dire ce qu’on ressent « soi »…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 16 h 40 min

« Tu es encore en retard ! »

« Tu ne penses qu’à toi ! »

« Tu as encore oublié (le pain / notre anniversaire de mariage / etc (cochez la bonne case)… »

« Tu-tu-tu… »

Un auteur français dont j’ai beaucoup lu les ouvrages à une époque de ma vie, Jacques Salomé, décrit ce type de communication comme une communication « klaxon ». Le « tu » répétitif s’entendant à la longue par « tût-tût », l’expression consacrée pour définir le bruit d’un klaxon.

Et effectivement, entendre des reproches (car souvent ce genre de phrases sonne comme un reproche) à répétition finit par agresser comme le sont les automobilistes klaxonnés.

Il est plus sain dans une relation de bannir ce « tu » au maximum. Par quoi le remplacer ? Par « je », évidemment. En osant dire ce que vous pensez, ce que vous ressentez, vous, vous n’être plus dans l’agression mais dans l’explication de faits. Si vous évitez le ton plaintif, ce peut même être totalement factuel. Et donc neutre.

Exemples :

« Je me sens délaissé(e) quand tu arrives en retard ainsi. J’ai peur qu’il ne te soit arrivé quelque chose. »

« J’aimerais que tu prennes en compte mes besoins. »

« Je suis déçu(e) que tu ne te sois pas souvenu de (…) »

Si Autrui ne se sent pas agressé par votre ton ni par votre tournure de phrase, il sera plus enclin à écouter… et éventuellement à modifier son comportement.

Cela peut vous sembler déroutant, mais cette méthode fonctionne et amène plus de douceur dans notre monde.

Ensuite, quand vous serez expérimenté(e) avec cette méthode, moi qui suis très joueuse, je vous conseille de repérer les « tu tu tu » dans les conversations et de finir mentalement les phrases par des « tût tût tût » qui vous amuseront… et vous permettront de rester calme et serein(e) si ces injonctions vous sont adressées. ;-)

…ce qui amènera forcément un « Tu ne m’écoutes jamais quand je parle ! » (rires)

Amicalement,

Joy

Petit jeu pour augmenter sa mémoire… et sa capacité au bonheur !

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 11 h 22 min

Voici mon petit jeu du matin. Je ne sais plus trop si j’en ai déjà parlé. Comme quoi, il faut encore que je travaille ma capacité à mémoriser. (rires)

Voici de quoi il s’agit : chaque matin, en allant au travail, je passe en revue ce que je porte sur moi. Tout : chaussures, chaussettes, pantalon, slip, tee-shirt, veste, bijoux, sacoche, tout.

Parfois, le premier exercice de mémoire consiste même à me souvenir quelle petite culotte j’ai mis ce matin. Ne riez pas, ça pourrait bien vous arriver aussi. ;-)

Ensuite, et là ça se complique, j’essaie de me souvenir quand et dans quelles circonstances j’ai obtenu tel habit ou tel accessoire. Est-ce que je l’ai acheté ? Est-ce qu’on me l’a donné ? Quels sont mes rapports avec ce donateur ?

Et je me réjouis. Je me réjouis d’avoir la chance d’être protégée du froid par ce manteau, je me réjouis d’avoir la chance de connaître telle personne qui m’a offerte sa vieille jupe dans laquelle elle ne rentrait plus, je me réjouis d’avoir réussi à transformer ce reste de pantalon en jupe…

Cela me permet aussi de repérer les prochains investissements que je devrai faire : « ah oui, franchement, je n’ai plus une seule paire de chaussettes sans trou… » ;-)

Alors oui, certes, il peut être plus valorisant de se réjouir pour la bague avec le diamant à 10 000 carats (ça existe?) que notre amant riche et superbe nous a offert pendant un voyage en amoureux à Tahiti que pour le vieux gilet troué récupéré grâce aux dons d’une association caritative mais…

Même si vos conditions financières ne vous permettent pas en ce moment de vous draper dans du lin cousu d’or fin, n’est-ce pas merveilleux également de vous dire qu’une organisation vient en aide à des personnes dans le besoin (et dont vous faîtes ou avez fait partie) ?

Finalement mon jeu du matin n’a pas d’autre but : vous inciter à faire un « arrêt sur image » et vous réjouir de ce que vous possédez (des habits qui vous plaisent, suffisamment d’argent ou de liberté pour vous offrir ce qu’il vous plaît côté vêtements, un goût vestimentaire certain (et tant pis si les autres vous trouvent ridicule, on se fiche des autres, ce n’est que votre avis qui compte)… ou bien des gens qui vous aiment assez pour vous donner des habits…

Qu’importe. L’essentiel c’est d’avoir conscience de votre chance, de vous remémorer les moments heureux. Et si vos vêtements du jour ne vous rappellent que des souvenirs tristes et que vous avez la possibilité de les remplacer, vous savez ce qu’il vous reste à faire : donnez-les, faites des heureux autour de vous et changez votre tenue. Choisissez avec soin peu d’articles mais des choses que vous aimerez profondément, dans lesquelles vous vous sentirez bien.

Parce que vous le méritez, non? :-)

Amicalement,

Joy

Livres sur ordonnances…

Classé dans : Entre nous,Lectures conseillées — joy369 @ 9 h 06 min

Récemment, il a été annoncé que prochainement les médecins britanniques auront la possibilité de prescrire à leurs patients des livres de développement personnel.

Enfin, un État reconnaît ainsi officiellement qu’il est possible de guérir parfois grâce à des lectures « saines ».

Je suis très heureuse de cette reconnaissance et j’espère que d’autres pays suivront cet exemple. Certes, la lecture ne permet pas de « tout guérir », mais certaines phrases, certaines anecdotes peuvent servir de « révélateur » et changer des vies.

Et sans effets secondaires contrairement à de nombreux médicaments. ;-)

Je n’ai pas encore récupéré la liste officielle des « livres sur ordonnances » du Royaume-Uni. J’espère qu’elle conseillera quelques uns de mes préférés comme :

  • « Vos zones erronées » de Wayne W. Dyer (pour devenir responsable, cesser d’être une victime, cesser de culpabiliser, cesser de stresser)
  • « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie (au titre provocateur mais qui est un livre exceptionnel)
  • « Comment gérer le stress et les soucis » du même auteur (indispensable)
  • « Manuel » d’Epictète
  • « El arte de no amargarse la vida » de Rafael Santandreu
  • ceux de John Gray
  • etc.

Bref, c’est une excellente nouvelle, il faut s’en réjouir. Et il faut espérer que nous aurons bientôt ce genre de reconnaissance officielle pour d’autres méthodes toutes aussi reconnues comme la luminothérapie, l’EMDR, etc.

Mais pour le moment, ce sont les livres de développement personnel qui sont enfin reconnus à leur juste valeur et comme c’est la vocation de mes articles et de ce blog, permettez-moi tout simplement de savourer cette victoire qui est un peu la mienne. ;-)

Amicalement,

Joy

12
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe