Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

29 août 2016

Des principes à la noix

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 27 min

Plus je réfléchis à ce qui cause des soucis dans la vie, plus je me dis que, bien souvent, nous nous faisons du mouron à cause de principes à la noix.

Et, plus une personne a été abreuvée de principes étant enfant, plus elle a des difficultés à accepter les aléas de la vie avec souplesse.

Bon, quand je dis « souci », je ne parle pas des vrais problèmes de survie (nourriture, sécurité, etc.), je parle de tous les problèmes que les êtres humains se créent quand ils ont pallié à leurs besoins primaires.

Mais, mine de rien, ces « soucis secondaires » pourrissent tout autant la vie que les vrais soucis…

Alors, examinons les principes que nous entretenons…

Me concernant, le principe qui me stresse le plus dans ma vie quotidienne est le suivant : « Il faut arriver à l’heure, c’est malpoli d’être en retard ».

Le hic, c’est que je suis contrainte par des horaires stricts et de nombreux déplacements. Déplacements dont je ne maîtrise pas la durée, bien entendu… ;-)

Parfois, en observant ces personnes qui sont souvent en retard et qui surtout ne semblent jamais contraintes par des horaires, je me dis que je devrais expérimenter la vie sans montre.

Un autre principe auquel je tiens est le suivant : « Ne surtout pas déranger les autres ».

Et souvent j’ai envie de me mettre des claques à force de murmurer des « Merci » et des « Excusez-moi » inaudibles. En effet, même le volume de ma voix cherche à ne surtout pas déranger les autres… ;-)

Bon, en regardant autour de moi, je ne suis pas la seule avec des principes parfois un peu à la noix et qui empoisonnent la vie.

Que ce soit ceux qui ne peuvent pas faire un repas s’il n’y a pas de pain, ou pas commencer la journée sans prendre de petit-déjeuner, même s’ils se lèvent à midi, ou ceux qui tiennent absolument à ce que personne ne rentre chez eux, ou qui ne peuvent dormir que chez eux, ou que lovés contre leurs conjoints…

La liste est longue…

Mais souvent, ces principes nous enquiquinent plus qu’autre chose. Ou bien nous les appliquons sans jamais faire d’exception.

Et pourtant, il serait bon d’envisager de mettre un peu plus de souplesse dans notre vie… et certains principes à la poubelle… ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Laisse-le pleurer ! »

« Range ta serviette ! »

Portrait : la Fillyjonk

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

24 août 2016

Les fils à Môman

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 48 min

Ah ! L’été !…

Ces retrouvailles en famille…

Même adultes, ces retrouvailles sous le toit parental avec la fratrie…

Sympathique, non?

Oui sauf…

… Sauf si on est une fille apparemment…

Pour avoir interroger une bonne dizaine de personnes autour de moi, le tableau semble identique d’une famille à l’autre…

Quoiqu’en disent les statistiques sur l’égalité des sexes, il semblerait que le schéma traditionnel de la mère aux fourneaux et des mâles qui se la coulent douce tient toujours…

C’est un peu déprimant mais toutes les personnes interrogées m’ont raconté la même chose : la mère (parfois âgée) qui fait les courses, la cuisine, la lessive, le repassage et qui met la table. Le père ? Aux abonnés absents, occupé à ses propres loisirs (et ce, même s’il est à la retraite) Et les enfants adultes ? Cela dépend… Si l’adulte est une femme, elle essaie de décharger la mère, de faire aussi les courses, la cuisine, et sa propre lessive, quand même !… On n’est pas des Tanguy !…

Sauf que… Ben si justement, si on est un adulte homme de retour pour l’été chez Maman, visiblement le syndrome est général : monsieur-fiston ne fait rien. Rien que ses activités à lui, comme le père. Et tant pis si sa vieille mère se tue à la tâche pour le chouchouter, le gâter, lui préparer de bons petits plats et nettoyer ses chaussettes !…

Bizarrement, et encore une fois, mon panel a été unanime, cet esclavage moderne, la mère l’accepte pour son fils… Mais pas pour sa fille.

Quelque soit l’âge du fiston, la mère semble se plier en quatre pour ses désirs, mais n’hésitera pas à rabrouer sa fille et à lui demander de participer aux tâches…

Je vous avoue que je suis navrée de ce constat.

D’un côté cela m’affole et je me dis qu’il est temps que les femmes éduquent leurs enfants autrement (puisque ce sont elles qui souvent les éduquent).

D’un autre côté, et c’est le but de cet article, je me dis que tout le monde semble loger à la même enseigne et que, même si cette injustice flagrante est douloureuse, partager sa peine avec tant d’autres consœurs adoucit un peu la douleur…

Mais surtout, surtout, si vous êtes parents d’enfants, s’il vous plaît, cessez de faire des différences entre vos enfants.

Aimez-les.

Mais aimez-les tous autant les uns que les autres…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Laissez votre Tanguy faire sa lessive !

Une féministe bien machiste

L’enfant roi

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

23 août 2016

Mer, montagne, ville ou campagne ?

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 16 min

L’été…

La période des vacances…

Pour ceux qui ont la chance de partir loin de leur quotidien, c’est l’occasion de découvrir (ou redécouvrir) d’autres paysages.

En Occident, le choix est classique : êtes-vous plutôt mer ? Montagne ? Ville ? Ou bien campagne ?

Personnellement, mon choix est fait. J’ai besoin d’eau. D’eau pour me baigner, d’eau à regarder. Que ce soit la mer, un lac, des cascades ou une piscine, il me faut de l’eau.

Et de la chaleur.

Alors ne m’emmenez pas, emmitouflée dans un anorak, admirer le plus haut sommet du monde : je m’en moque !…

Au mieux, je me tairais en attendant d’être extirpée le plus vite possible de cet endroit glacial et venteux, au pire je gâcherai votre plaisir en râlant… (Si, si, je sais faire… ;-) )

Mais, me direz-vous, Joy, c’est très bien mais tes goûts, on s’en fiche… Où est la notion de bonheur là-dedans ?

Très simple : si vous connaissez vos goûts, vous saurez choisir votre lieu de vacances pour être bien. Autrement dit, si vous ne jurez que par la ville, inutile de réserver un séjour à la campagne !… Vous vous ennuierez, ou bien vous aurez peur des insectes, des animaux (voire de certains autochtones ! (je plaisante… (Quoique…)) ;-)

Bref : apprendre à connaître ce qu’on aime permet d’affiner ses choix, et donc de mieux les apprécier.

En ce moment, on me demande comment s’est passé pour moi le début de l’été… Et ce fut une combinaison de chaleur et d’eau… Que voulez-vous que je réponde ? Merveilleux ! Extraordinaire ! Génial !…

Je frétille de joie et d’enthousiasme… ;-)

J’ai vécu ce que je cherchais à vivre, tout simplement…

Alors oui, je vexe un copain depuis des années à repousser éternellement la visite de son chalet de montagne… Mais que voulez-vous ? Statistiquement, il y a peu de chances que j’apprécie le séjour. Et mon temps est compté, comme pour chacun d’entre nous. Le temps qui passe ne reviendra pas.

Si vous savez ce que vous aimez, foncez ! Allez vers ce que vous aimez, vers ce qui vous fait vibrer.

Évidemment, cet axiome fonctionne pour tout, pas que les destinations de vacances…

Mais si c’est une nouveauté pour vous, vous pouvez commencer par là : choisir avec soin là où vous avez envie d’aller…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Café ou chocolat ?

Comment gâcher sa vie ?

Prédisposition au bonheur : le signe n°3

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

12345...262
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe