Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 décembre 2018

Tawashi !

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 11 min

Je n’aime pas jeter.

Sûrement mes origines, d’une région pauvre où les possessions étaient rares. Ou plutôt ma conscience écologique (qui ne date pas d’hier) et ce sentiment que nous « consommons » trop pour une si petite planète…

Bref, je garde beaucoup de choses. Je donne, je répare, je bricole, et parfois je stocke pour une future idée de bricolage…

Et c’est en fouinant sur Pinterest que j’ai dégotté l’idée qui me manquait : comment recycler mon lot de chaussettes inutilisables ?

En les transformant en tawashi !

En quoi ?

Ta-wa-shi !

Un mot japonais qui signifie une éponge écologique.

Quoi ? Laver ma vaisselle ou ma table avec un reste de chaussettes ?

Ben oui ! Même pas peur !…

Et surtout, c’est amusant à fabriquer, et ça fait plein de cadeaux sympa !…

Même pas besoin de couture, juste un plat en verre carré (d’environ une douzaine de centimètres de côté), quelques épingles à linge qui s’accrochent sur le rebord du dit-plat, et un stock de chaussettes usagées…

Et ensuite, en avant l’amusement !…

D’abord on découpe les chaussettes en rondelles de 2 cm de largeur, puis on varie les couleurs si on a envie, on crée, on invente. Comment ? En tressant les chaussettes ! C’est à dire qu’il faut d’abord positionner 5 épingles sur chaque côté du plat. Puis on positionne 5 bouts de chaussettes d’une épingle à l’autre face à face, en les étirant un peu. Et ensuite, on accroche 5 bouts de chaussettes dans l’autre sens en alternant « dessous-dessus » à chaque fois.

Puis on soulève un bout de chaussette au-dessus d’une épingle et on la glisse dans celle d’à-côté.

Il y a plein de tutoriels très sympas et très clairs sur Internet… :-)

Je me suis tellement amusée, une fois lancée dans cette création, que j’en ai créé une bonne trentaine, en écoulant une grande partie des chaussettes usées…

Je suis sûre que même des enfants peuvent s’amuser à créer quelque chose…

Et pourquoi ne pas les inciter à les offrir à Papy et Mamie pour Noël ?

Histoire d’inciter un peu la génération vieillissante à sauvergarder la planète en recyclant (et en cessant d’acheter des éponges jetables, très mauvaises pour l’environnement).

Pour ceux et celles qui savent coudre, je vous conseille carrément de fabriquer vos éponges en tissu grâce à cet excellent tutoriel : https://www.maman-mammouth.com/eponge-lavable-tuto

Mais, pour en revenir aux tawashi, c’est surtout le côté ludique que j’ai aimé… Un retour en enfance, une activité manuelle sympathique pour trouver une raison de rester au chaud dans la maison quand dehors il fait froid et qu’il pleut… :-)

Le bonheur de créer, le bonheur de savourer le temps qui passe… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Une simple mandarine

Les deux types de désir

Une idée de cadeau pas cher et écologique

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 décembre 2018

Les beaux étés

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 56 min

« Cette série ne contient ni bagarres sanguinolentes ni complots internationaux. Elle parle de la vie, la vraie. La vie – jolie – de gens qui, l’année durant, travaillent dur pour se payer des vacances d’été. »

Voici le 4e de couverture de cette BD que j’emprunte à la bibliothèque : « Les beaux étés ».

A vrai dire, c’est la 3e fois que j’emprunte cette BD et je pense que je vais l’emprunter encore un certain nombre de fois… :-)

Pourquoi ?

Parce que cette BD me remplit de bonheur !…

Elle parle de l’été, des vacances, des « grandes » vacances, et elle affiche une tendresse et un humour simple que j’adore…

Cette série comporte plusieurs tomes et je peux les lire et les relire sans me lasser. Chaque dessin, chaque petite phrase, tout dégouline de tendresse. Oui, c’est la définition : c’est une BD tendre. Pas toujours drôle, mais pas sanguinolente.

Pourtant, j’adore les BD de « complots internationaux » comme « Largo Winch » ou « Lady S ». Mais ces BD ne me rendent pas « heureuse à long terme ». Voire, selon les épisodes, elles me dépriment même parfois. ;-)

Pour être heureuse, pour affronter l’hiver qui approche, j’ai besoin de gaieté, de tendresse, de bonne humeur.

Et pour cela, « Les beaux étés » est un BD merveilleuse. :-)

(Je précise que je ne connais pas les auteurs et que je ne touche aucune commission !) (rires)

Je la classe dans la même catégorie que la série « Mamette » que j’adore également, qui met en scène une petite vieille et une série de personnages attendrissants…

Il faudrait peut-être que je commence un article sur les « BD qui rendent heureux »… Je compte sur vos commentaires pour compléter la liste.

Pour ma part, je rajouterais volontiers « Du vent dans les saules » mais ensuite, je ne sais pas…

Alors n’hésitez pas à me soumettre vos coups de coeurs ! :-)

Histoire de savourer une lecture sympa, semi-allongée sur un canapé, au chaud, en sirotant une boisson chaude…

Car c’est cela aussi, le bonheur… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Relire un livre qu’on adore

De quoi parle ce blog ?… du bonheur !

Mes lectures sur le BONHEUR

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 novembre 2018

J’ai été riche

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 36 min

J’ai été riche…

Je sais, le titre est un peu provocateur mais oui, j’ai été riche. Riche d’argent.

Comment savoir qu’on est riche ? C’est très personnel car c’est subjectif. Pour moi, je considère que j’ai été riche car à un moment dans ma vie je n’ai plus (trop) regardé le prix des aliments dans les magasins. Alors non, je n’allais certes pas dans les magasins de luxe, mais dans les supermarchés je ne regardais plus trop les prix.

Je pouvais me permettre d’acheter ce qui me faisait envie. Sans trop craquer sur les produits chers, certes. Mais ne plus avoir besoin de comparer le prix des aliments de base pour choisir le moins cher, c’est cela être riche pour moi.

Et je l’ai été.

Depuis quelques temps, je ne le suis plus. Je ne suis plus « riche d’argent » dans le sens où je regarde et je vérifie scrupuleusement le prix de ce que j’achète, mais je suis encore bien plus riche d’argent que nombre de personnes sur cette planète. Toute personne disposant d’un euro sur un compte bancaire est bien plus riche que des millions d’autres.

Alors oui, je suis moins riche en argent. Mais j’ai la chance de l’avoir été. Ce qui me donne une certaine maturité financière. En effet, je considère qu’un individu évolue face à la richesse comme on évolue avec l’âge. Par exemple, un enfant très jeune se fiche éperdument de comment il est habillé tant qu’il n’a pas froid. Une personne qui n’a rien se fichera également de la marque de ses vêtements. Les adolescents, par contre, veulent tous la même chose. C’est la crise identitaire. « Faire comme les autres », « être comme les autres ». Tout comme les nouveaux riches (que ce soit les jeunes avec leur premier salaire ou les yuppies des pays autrefois dits « en voie de développement »), tout comme les nouveaux riches disais-je, qui cherchent à acheter telle marque à la mode, avoir un smartphone de la dernière génération etc. Et puis il y a les anciens, à qui l’expérience a ajouté un vernis de sagesse. Ceux-là ne veulent pas posséder « toujours plus ». Ils connaissent leurs goûts, savent ce qu’ils aiment, et ne consomment pas à tout prix sous l’emprise de la publicité. Ils savent se contenter de ce qu’ils possèdent.

Et je considère qu’en tant « qu’ancienne riche », j’ai atteint (partiellement) ce stade. Je dis partiellement car je reste toujours pétrifiée d’admiration pour le Dalaï Lama qui sait se promener dans les magasins, tout admirer mais ne jamais rien acheter. (Mais je m’entraîne et j’y parviens de plus en plus).

J’ai été riche, je ne le suis plus, mais je n’ai plus autant de besoin. Car j’ai eu la chance d’avoir pu acheter des objets que j’aime. A quoi me sert de posséder 5 manteaux si un seul me suffit ? A quoi me sert de racheter une paire de chaussures si j’en ai déjà quelques paires qui sont en bon état ?

Je n’ai plus les moyens d’acheter, mais j’ai encore la capacité à apprécier ce que j’ai et l’intelligence d’en prendre soin.

Le bonheur n’est pas d’acheter toujours plus, c’est surtout d’apprécier ce qu’on a. :-)

Amicalement,

Joy

PS : je précise que je ne suis plus forcément « riche d’argent » car je suis riche de pleins d’autres choses. Ne serait-ce que du plaisir de vous avoir pour lecteurs… :-)

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le poids de l’avarice

Qui est vraiment riche ?

Le temps, le pouvoir et l’argent

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...331
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe