Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

27 juillet 2017

Un tableau

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 22 min

Je ne suis pas chez moi.

Le tableau derrière moi me gêne.

Un paysage glauque, des personnages tristes. De quoi mettre la frousse.

Je repense à mon foyer, à ce lumineux tableau, offert par mon cher et tendre, qui foisonne de couleurs et de gaieté. Un tableau qui rend heureux, un tableau naïf qui ensorcelle dans des méandres de détails magnifiques. Un arc-en-ciel de joie.

Ce tableau, je l’aime énormément, et à chaque fois que mon regard se pose sur lui, je savoure intérieurement toute cette beauté qui m’est offerte.

J’aime la personne qui me l’a offerte, j’aime ce type de peinture, j’aime la gaieté qu’il renferme.

C’est un tableau festif, un tableau qui me plonge dans la jungle, un tableau qui évoque à la fois les mille et un petits bruits de l’Amazonie avec, en arrière fond, un peu de samba brésilienne.

Ce tableau est aux antipodes de celui qui est derrière moi, avec ces personnages sombres qui semblent jeter des regards accusateurs, comme si être heureux était interdit.

Dans un livre sur le Feng-Shui que j’avais lu, un passage était indiqué au sujet des tableaux. J’avais été surprise de découvrir que, dans cette méthode ancienne, il était clairement indiqué que des peintures tristes rendaient triste et des peintures gaies rendaient gai.

Cela me paraît tellement élémentaire. :-)

Un tableau reflète notre état d’âme et peut aussi nous influencer.

Je me souviens de chambres d’hôtel dans lesquelles je me sentais mal à l’aise à cause d’un unique tableau.

Nous les humains sommes influençables.

Alors autant nous entourer de gaieté et de joie ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Et le bonheur vous rattrapera

Scruter chaque détail d’un tableau naïf

Une révélation (1)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 juillet 2017

Se meubler pour pas cher

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 10 h 32 min

J’ignore si vous êtes comme moi, mais j’adore obtenir quelque chose gratuitement.

J’imagine que cela vient du fait que je ne viens pas d’une famille riche à l’origine, je ne sais pas. Mais trouver un objet qui me convient sans avoir à payer pour l’avoir me comble de joie. (Bon, je ne parle pas de vols non plus, bien entendu !)

C’est la saison des déménagements, les étudiants découvrent parfois leur nouvelle ville, leur nouvelle école ou université. Ils se débrouillent pour trouver un logement, et ensuite il s’agit de se meubler.

Alors oui, il existe toujours des magasins pas trop chers (à condition de fermer les yeux sur l’exploitation des forêts protégées), mais il existe aussi d’autres solutions : se promener dans les rues.

Car l’été les gens en profitent aussi pour jeter. Ils jettent car ils changent leur mobilier, parce que telle chaise est cassée, tel étendoir à linge pas très pratique…

Alors souvent, un service de ramassage de la ville est organisé et ils jettent dans la rue, puis le camion de ramassage récupère les objets encombrants.

Sauf que… si vous êtes passés par là avant, vous pouvez récupérer ce que vous voulez !…

Je suis fan de la récupération dans la rue… Car après, c’est à vous. Et libre à vous d’en faire ce que vous voulez, de bricoler, repeindre ou laisser tels quels les meubles récupérés. :-)

Ce sont les vôtres, même si vous ne les avez pas payés, alors vous pouvez en faire ce que vous voulez ! :-)

J’ai chez moi plusieurs étagères récupérées ainsi.

Un ami, qui habite un quartier très huppé d’une grande ville, m’a également avertie que dans ces quartiers riches, les gens jettent des objets en très bel état. Ils en achètent juste des mieux.

Vous pouvez aussi récupérer des objets qui marchent… à moitié. J’ai laissé dans la rue un « four micro-ondes grill » (parti en 5 minutes) qui fonctionnait parfaitement en four et en grill mais plus en micro-ondes. Et puis si vous êtes bricoleurs, vous pouvez toujours tenter de réparer ces objets. J’ai bien réparé moi-même un gros électroménager, moi qui n’y connais rien, grâce aux conseils trouvés sur Internet ! :-)

Ensuite, vous pouvez aussi aller régulièrement jeter vos poubelles… Dans les locaux poubelle des immeubles, les voisins mettent souvent à côté des poubelles les objets qu’ils jettent mais qui peuvent encore servir…

Ou faîtes savoir que vous avez besoin de telle ou telle chose. Dans la vie, il faut demander et demander encore !… Un jeune étudiant a ainsi affiché dans l’ascenseur de son immeuble la liste de ce qu’il lui fallait, demandant par hasard si ses voisins pouvaient le lui prêter pour un an, ou bien le lui donner… Il a été bien pourvu, car chacun a joué la solidarité.

Demandez !…

Demandez dans vos prières (si vous en faîtes), demandez à vos voisins, à vos collègues, à vos amis. Définissez vos besoins et demandez !…

Vous serez surpris du résultat… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Mon exercice du soir…

Feng shui, pas feng shui

Les coïncidences qui font du bien

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

24 juillet 2017

Méthode anti-stress : le jardinage

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 19 min

Dans la catégorie des activités qui apaisent et qui permettent au cerveau d’oublier ses soucis, je propose le jardinage (en tant que loisir).

Aller dans une jardinerie, se laisser conseiller par un vendeur compétent, regarder avec attention les plates-bandes des villages ou des voisins, partager quelques astuces avec les-dits voisins, feuilleter des magazines ou des livres spécialisés, consulter des sites internet sur le sujet, autant d’étapes préalables avant le fait de jardiner en soi qui permettent déjà de penser à autre chose.

Et les interactions nécessaires avec les voisins ou le vendeur poussent à la sociabilisation, ce qui est toujours important pour l’accès au bonheur. :-)

Enfin, les bras chargés de pots, de plantes diverses et de terreau, nous voici prêts pour le moment de jardinage en soi : creuser, arroser, ajouter de la terre, tasser… Autant de gestes régressifs qui rappellent les châteaux de sable de notre enfance sur la plage…

Arranger une plate-bande, réfléchir à un agencement. Pas trop de soleil ? Pas trop de vent ? Est-ce que cette couleur jure avec celle-ci ? Est-ce que cette plante se complèterait bien avec celle-là ? Est-ce que cette odeur n’est pas trop entêtante ? Est-ce que si je plante ceci ici, cela éloignera les moustiques pendant les repas d’été ?

Autant de choix à faire, ce qui permet de ne pas penser au reste, à ce qui nous stresse peut-être dans notre travail ou ailleurs.

Et puis les gestes tendres envers les plantes, ces êtres vivants silencieux : débarrasser une feuille de la terre, arroser minutieusement le pied replanté, remettre en ordre une tige, comme une mèche de cheveux autour d’un visage aimé…

Enfin, admirer notre travail. Jour après jour, revenir sur nos pas et admirer notre œuvre, la voir évoluer, s’en occuper aussi encore un peu, jour après jour.

L’avantage du jardinage c’est que vous pouvez choisir dès le départ votre « niveau de difficulté »… Choisir des plants qui demandent beaucoup de soin ou bien, au contraire, demander conseil au vendeur pour obtenir quelque chose de joli avec le minimum d’intervention.

(Imaginez que nous puissions faire pareil avec les enfants : je souhaiterai des enfants sages et obéissants qui ne demandent pas trop de soin, s’il vous plaît… (Je plaisante…)) :-)

Oui, jardiner permet de déstresser. Il paraît même que des études scientifiques ont prouvé que cette activité ralentissait les battements du cœur.

Et prendre soin de son jardin ou de ceux de sa ville, c’est aussi rendre plus joli son lieu de vie, donc plus agréable.

Cela rend heureux ceux et celles qui le regardent… et encore plus ceux et celles qui y vivent ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le jardin imparfait de Montaigne

Une cabane au fond du jardin

La règle n°6

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...296
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe