Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 septembre 2021

Pourquoi croire aux fake-news ?

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Lectures conseillées — joy369 @ 12 h 58 min

J’achève la lecture de l’excellente BD « Fake News » de Doan Bui et Leslie Plée. Très drôle et passionnant. Je vous en conseille la lecture.

Le sujet d’un des derniers chapitres est particulièrement intéressant à mes yeux : « Pourquoi croit-on les infox ? »…

Voici ce que la BD nous répond (de façon bien plus hilarante que mon discours) :

  • On a toujours tendance à se croire plus malin que les autres
  • Les parents aussi arrangent parfois la réalité (Père Noël, Petite souris…)
  • Et la réalité est parfois douloureuse à admettre (Père Noël, Petite souris…)
  • Nous avons tous besoin de nous affirmer
  • On partage des infox parce qu’on veut faire partie d’un groupe, être aimé
  • Notre instinct de survie nous incite à nous méfier du danger ; on aime être prévenu des menaces

La BD relate entre autres l’expérience incroyable suivante. (Enfin, non, ce n’est pas l’expérience qui est incroyable, mais la réaction des personnes qui y ont participé) : des chercheurs ont conçu une expérience dans laquelle des participants pouvaient gagner de l’argent s’ils acceptaient de lire des points de vue opposés aux leurs.

La majorité des gens préféraient refuser l’argent plutôt que de lire des opinions contraires !

Je trouve cela incroyable !…

Sur la même page, le témoignage d’une infirmière des USA en pleine pandémie de Covid-19 : « Jusqu’à ce qu’on les intube au seuil de la mort, des patients covidosceptiques ne veulent pas y croire. Ils sont persuadés qu’ils ont un cancer du poumon ou autre chose. Mais pas la covid… »

La nature humaine me fascine. Aller jusqu’au bout. Défendre nos convictions jusqu’au bout. J’en serai presque admirative… ;-)

Mais pourquoi ce jusqu’au-boutisme ? Les auteurs touchent, je crois, la réponse : « Défendre une fake news, ça nous donne l’impression d’être plus malins que les autres ».

Je pense qu’elles ont raison et que nous devrions nous en souvenir la prochaine fois que nous nous retrouverons face à des personnes qui ne pensent pas comme nous et qui probablement se délectent de fake-news sans se douter des énormités qu’elles balancent.

Essayons de ne pas nous énerver et de leur offrir de la bienveillance et une écoute positive. Rien ne vous oblige à changer votre point de vue, bien entendu ! Mais rappelons-nous juste qu’ils sont peut-être en manque de confiance en eux et que, peut-être, si nous leur offrons l’attention dont ils manquent, ils retrouveront leur esprit… et leur esprit critique. ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Laisser de la place aux opinions de l’autre

Reconditionnez-vous !

La communication non violente

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 septembre 2021

Draps et écologie

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 08 min

Un article un peu décalé aujourd’hui, mais qui selon moi a tout de même un lien avec le bonheur…

Je vais parler d’écologie… et de draps.

Je ne parlerai pas d’écologie en temps que mouvement politique ; cette notion m’exaspère. Selon moi l’écologie ne devrait pas être de la politique, tous les politiques devraient faire de l’écologie depuis longtemps. Selon moi l’écologie devrait être un crédo de vie naturelle, nous qui nous partageons une unique et même planète.

Et inutile d’aller chercher sur une autre planète une solution ; chaque expérience d’exploration spatiale accélère d’autant plus vite la précarité de notre vie probable sur cette planète-ci.

Bref.

Il n’aura échappé à personne suivant un tant soit peu l’actualité que cet été (tout comme le précédent), ça a chauffé.

Ou bien inondé.

Ou bien brûlé de façon extrême.

Disons que le réchauffement climatique a créé des désordres un peu partout sur la planète. Avec son lot, selon les endroits, d’incendies spectaculaires, d’inondations éclairs ou de records de chaleur.

Tout cela est lié et tout cela découle de notre façon de gérer depuis plus d’un siècle les ressources de la Terre.

Voilà pour la partie écologie. Parlons des draps maintenant.

Cette nuit, je dormais profondément et craaaac ! Un faux mouvement avec le pied et je sens un drap qui se déchire. Ce geste avec sa conséquence inattendue m’a réveillée. Paf. Comme cela.

Et là mes pensées ont été les suivantes :

  • « Aïe, un drap totalement abîmé… »
  • Ensuite, dans un demi sommeil : « Lequel c’était ? Un que j’aimais bien ? »
  • Puis : « Ah non, sûrement l’un des draps bas de gamme achetés dans ma période « Mais pourquoi je n’achèterai pas ces draps si peu chers comme tout le monde ? Je dois être bête… » « 
  • Et ensuite me sont revenues à l’esprit les échanges récents avec une amie au sujet des draps. Je m’extasiais sur la beauté de sa parure de lit et elle s’en amusait, disant qu’elle aussi l’adorait et que c’était un cadeau de sa mère… une trentaine d’années auparavant.

Bon, et ensuite à force de penser à tant de choses je n’avais plus envie de dormir pourtant il était tôt mais j’ai réalisé que je n’avais pas encore écrit d’article pour aujourd’hui donc je me suis levée… (rires)

Bref bref bref…

Quand on sait que la fabrication de tissu (et je ne rentre même pas dans les conditions politiques et humanitaires de comment il a été créé, par exemple par des ethnies minoritaires tombées en esclavage dans l’usine du monde, premier pays en termes d’habitants, car c’est un autre débat, mais c’est important aussi), quand on sait, disais-je, que la fabrication du tissu est un énorme facteur de réchauffement climatique car très polluant, on voit l’acte d’achat d’une paie de draps différemment.

A la réflexion que je m’étais faite il y a quelques années de « Mais pourquoi suis-je la seule débile qui ne profite pas des bons prix et qui continue d’acheter du moyen de gamme comme mes parents me l’ont enseigné (au lieu d’acheter du bas de gamme qui, à mes yeux de néophytes, me semble d’égale qualité) ? », je me dis qu’il serait temps que nous fassions attention à nos achats pour ne nous entourer que du meilleur… qui dure longtemps.

Donc exit la mode, bien entendu. Mais cela, il y a longtemps que je le savais et que j’en parle sur ce blog. ;-)

Conclusion : vous faîtes bien comme vous le sentez (et comme vous le pouvez financièrement aussi, bien entendu) mais depuis aujourd’hui je pense économiser pour acheter moins mais acheter du haut de gamme comme parures de draps. :-)

Je le rajouterai dans ma liste de tous mes gestes écologiques (sûrement répertoriés quelque part sur ce blog). :-)

Autre conclusion : si vous êtes parents et que vous voulez offrir un beau cadeau à votre enfant à son indépendance, une parure de draps haut de gamme me semble parfait. Si j’étais mère je serai ravie que mon enfant pense à moi avec le sourire en parlant du cadeau que je lui ai fait et qui dure plus longtemps que ma propre existence sur Terre… (la mère de mon amie étant décédée, mais la parure de lit étant intacte). :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

A tout point de vue…

Une simple mandarine…

Réchauffement climatique…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 septembre 2021

S’organiser

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 11 min

Voilà.

Après l’été, voici la rentrée qui s’annonce.

Rentrée pour les enfants, mais aussi pour les adultes chanceux qui ont pu profiter de vacances.

Qu’on soit parti ou pas importe peu : une rentrée c’est une rentrée. Car même si on est resté chez soi, les horaires vont changer. Donc le rythme des journées aussi.

Il faut donc modifier son train de vie.

Et pour ceux qui ont été cigales cet été, se retransformer un peu en « fourmi » et se remettre à économiser.

Et puis s’organiser.

S’organiser pour ne pas perdre pied, pour ne pas se noyer.

Car nous avons tout oublié, les habitudes, les réflexes qui nous tenaient hors de l’eau pendant l’année écoulée.

Mais diable comment faisions-nous pour réussir à tout faire dans une journée ?

Avec le temps des vacances, le temps s’est ralenti. Nous prenions le temps. Sans horloge ni montre. Mais là c’est la rentrée et la plupart d’entre nous avons des impératifs, des horaires à respecter.

Or-ga-ni-sa-tion !… C’est le maître mot.

S’organiser, cela passe pour moi par une feuille de papier et un crayon. Voire un cahier, deux crayons et une règle. Cela, c’est depuis que j’ai découvert la méthode « des 3 cahiers » d’un directeur d’école de la Réunion sur Internet… ;-)

Bref, personnellement je prends une feuille neuve de mon cahier (qui peut être, si vous avez des enfants, un vieux cahier scolaire de l’année précédente auquel vous avez arraché des pages ; l’heure est au recyclage, plus au gaspillage !), avec un crayon de couleur je note la date du jour (en général le lendemain) et ensuite sur chaque ligne je note en noir une tâche à accomplir :

  • Aller à la bibliothèque
  • Arroser les plantes
  • Faire les courses au marché
  • etc.

Quand j’ai fini de lister tout ce qui me vient par la tête, je reprends le premier crayon et la règle et je tire un trait. Les tâches au-dessus du trait correspondent à celles que je pensais devoir faire ce jour-là. Mais bien entendu, les aléas de la journée font que j’aurais peut-être des urgences à insérer dans cet emploi du temps. Alors je rajoute ces tâches-là sous le trait. Et je coche au fur et à mesure les tâches réalisées.

Cette méthode me convient parfaitement car elle me permet de me vider la tête en déversant sur le papier toutes les tâches à réaliser. Je ne crains pas de les oublier puisqu’elles sont notées. De fait, je peux penser à autre chose. Ou perdre mes neurones à observer un escargot escalader une feuille. :-)

Le trait est important (et merci pour la personne qui m’a suggéré cette astuce !) car il permet de s’offrir la possibilité de changer de priorités sans crainte. Parfois, je n’ai pas faire en fin de journée aucune tâche au-dessus de la ligne mais j’en ai rajouté 15 (que j’ai réalisées) en dessous. Donc je ne serai pas frustrée, car j’aurais quand même avancé dans ma journée. Même si ce n’est pas exactement comme j’imaginais.

Je pratique de la même façon pour mon travail (qui s’y prête) et cela me permet de plus de savoir répondre exactement à la question « Mais qu’as-tu fait tel jour ? » ;-)

N’hésitez pas à rajouter des commentaires pour donner vos propres astuces en fin de cet article. Je ne réponds pas aux commentaires généralement mais je les publie. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un cahier à la rescousse du temps

Team leader versus manager

Joueur de tétris temporel

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...399
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe